Vous cherchez un nouveau combattant, humm?

J'ai là un spécimen exceptionnel pour vous, le top du top, et je m'y connais. Formé dans les fosses, d'une famille tuée par des esclavagistes. J'peux pas le vendre, mais ça veut pas dire non plus qu'il soit gratuit.

Les hommes du roi l'avaient capturé, mais j'ai payé pour sa libération. On dit qu'il a trouvé ceux qui ont écharpé sa famille et qu'il les a massacrés... avec ses mains et ses dents, comme une bête sauvage ! Ils l'ont trouvé assis par terre, entouré de cadavres, avec le regard aussi mort que maintenant.

Bref, j'ai payé, et il a une dette envers moi. Et il s'en plaint pas. En fait, il ne parle pas tellement. Le combat, par contre, c'est son rayon, j'ai jamais vu quelqu'un d'aussi féroce. Ça me chagrine de m'en séparer, mais les affaires sont les affaires.

PlusMoins

Le Minotaure mugit férocement, les yeux et les naseaux dilatés, alors qu'il arrache le heaume de la tête de son adversaire. Son souffle est lourd, sa fourrure hirsute, maculée de sang. Il plante sa hache dans le visage de l'homme, la désengage au prix d'une violente torsion, et se tourne pour trouver sa prochaine cible.

La porte de la cellule s'ouvre, un puits de lumière vient inonder le sol de pierre humide. L'énorme silhouette se retourne dans la lumière soudaine, des yeux rouges sang clignent derrière une crinière hirsute, sale et trempée. Il est énorme. Et poilu. Humain, jusqu'à un certain degré, mais certainement plus ours qu'homme. De lourdes chaînes de fer pendent du mur jusqu'à ses mains et ses pieds. Sa rage est palpable ; la captivité ne l'a en rien rendu plus docile.

Les myrmidons, un éventail disparate de combattants d'arène tous plus violents les uns que les autres, de mercenaires sans pitié et de barbares à la sauvagerie insensée. Ces combattants cultivent la rage primale et l'instinct animal à l'entraînement professionnel et la pratique talentueuse. La force brute et une sinistre sauvagerie les caractérisent. Quand les bardes chantent les louanges de ces guerriers, les récits d'exploits légendaires se mêlent aux dénouements tragiques et violents. Dans la mort, les myrmidons tendent à combattre pour les dieux pour des raisons diverses : la promesse de richesse et de gloire, un besoin de vengeance inassouvi au cours de la vie, ou simplement le refus de poser les armes et de passer dans l'au-delà tranquillement.

Races disponibles

besoin d'aide ??