Qui je suis ? J'ai l'air familier, pas vrai ?

Non. Tes yeux te trompent. Je ne suis personne. Je suis le vent.

On ne chasse pas le vent, car on ne peut l'attraper. On ne regarde pas le vent, car on ne peut le voir.

Le vent est insaisissable ! Il se languit, éternel solitaire, et désespère de notre affection !

Il aimerait courir avec nous, danser, rire !

Partout, nous voyons sa présence : les vagues qui déferlent, les rideaux qui dansent, les arbres qui se courbent...

Et pourtant, nous restons aveugles. Il hurle, tempête, pleure, furieux de notre désintérêt.

Son cri peut anéantir le plus puissant des navires. Ses larmes font fondre les montagnes. Ses murmures éteignent les flammes les plus brillantes.

Mais on ne voit jamais son visage, juste ce qu'il a touché... et, quand il est trop tard, on réalise sa présence.

Je suis le vent, comprends-tu ? Tu ne me verras jamais. tu ne verras que les corps que je laisse dans mon sillage.

On ne peut me voir. On ne peut m'attraper.

Je ne suis personne.

Je suis le vent.

PlusMoins

Son couteau tranche et s'enfonce sans effort dans son cou. Il titube jusqu'aux remparts en émettant un gargouillis. Elle recule, jetant un coup d'œil à la cour en dessous. Aucune émotion ne la traverse. Pas de témoin. Pas d'alarme. La Fée assassin déploie ses longues ailes noires, rengainant ses dagues. Elle fait deux pas vers le bord du rempart, et disparaît dans la nuit obscure.

Il se glisse furtivement dans l'embrasure de la porte. L'énorme pièce est enveloppée d'obscurité. Sous ses ailes d'ébène, il n'est qu'une ombre parmi d'autres. Il approche de la rangée de grands tonneaux alignés contre les murs, en sortant une petite fiole de verre. Le poison est très puissant. Quelques gouttes dans chaque tonneau, ce devrait être amplement suffisant.

La princesse Elfe de la lune se promène avec grâce et nonchalance dans le corridor du palais. Elle dégage une aura de confiance inaccessible pour la plupart, une grâce réservée aux danseurs professionnels, aux maîtres épéistes et aux descendants de la famille royale Elfe. Ses manières masquent son véritable dessein, son akshida de soie dissimulant la dague incurvée collée à sa hanche. Un de ses cousins va mourir cette nuit.

Tous les personnages ne sont pas des héros dans la vie. Les assassins exercent un métier obscur : couteaux aiguisés, poisons violents et flèches silencieuses sont les outils qu'ils utilisent pour tracer le sillon de leur histoire tristement célèbre. Indignes de confiance et impitoyables, ces sombres mercenaires voyagent rarement en groupe et haïssent la discipline militaire, mais leurs talents subtils s'avèrent particulièrement efficaces quand il faut en venir à renverser les régimes et mettre fin aux dynasties.

Races disponibles

besoin d'aide ??