L'HISTOIRE DU COCHON MUSQUÉ

La ballade victorieuse de Barlot

Barlot partit par une nuit de printemps
En quête d'une monture à marchander
Il se voyait déjà les cheveux au vent
À cheval sur son fidèle destrier

Son regard fut attiré par un bel enclos
Où un cochon se tenait près d'un abreuvoir
Barlot se fraya un chemin parmi les animaux
Et cria : "Te voilà à moi, Victoire !"

Les deux compères franchirent la porte
Alors que Barlot avait déjà soif de conquêtes
En direction de la fête il orienta son escorte
Mais le cochon préféra battre en retraite

Depuis, Barlot broyait du noir
"Je ne serai jamais un chef de guerre
Si je veux rester avec Victoire
Je ferais mieux de me mettre aux affaires"

Chargé de marchandises, le fidèle cochon
Se dirigea vers la place du village
Mais avant d'arriver à destination
La bête fit tomber le contenu de ses bagages

La fin de cette histoire aurait pu être plus triste
Mais prenons les choses du bon côté
Comme Barlot était de nature opportuniste
Il se mijota un délicieux cochon grillé.

Tiré de l'ouvrage Cochons d'assaut, cochons de transport, cochons grillés : une œuvre collective De Richter le sage, Barde des Lumières

besoin d'aide ??